Alaia
Accueil > Pachydeminae > Genera > paléo-oriental

Description. – Corps allongé, assez étroit (fig. 532). Petite taille : autour de 10 mm. Dessus du corps brun-jaunâtre, brillant, non pileux.

Clypéus allongé, conique ; à côtés droits et légèrement convergents ; bord antérieur légèrement concave, denticulés sur ses côtés ; disque concave et côtés du clypéus fortement relevés et présentant deux denticules latéraux, l’un vers le milieu, l’autre contigu au canthus oculaire (figs. 533-536). Marge antérieure du clypéus pourvue de deux denticules inférieurs et ne délimitant pas de surface plane en croissant. Canthus oculaire fort et court. Yeux forts. Sillon clypéo-frontal très peu distinct. Pas de carènes clypéo-frontale ou frontale. Clypéus et front alignés sur le même plan. Tête à ponctuation forte, irrégulière, granuleuse ; non pileuse.

Labre allongé, conique (fig. 534). Dernier article des palpes maxillaires peu allongé, ovalaire, excavé sur le dessus. Antennes de 10 articles ; le II bien globuleux ; les III à V très courts, égaux, globuleux, pas du tout transverses ; le V inséré à la base de la massue (fig. 537). Massue antennaire de 5 articles égaux, deux fois plus longue que le funicule.

Pronotum transverse, un peu moins large que la base élytrale ; côtés incurvés en partie postérieure et arrondis en partie antérieure, rebordés, non crénelés, ciliés finement ; angles antérieurs arrondis, mousses ; marge antérieure finement rebordée, sans ourlet membraneux (fig. 538). Disque à ponctuation assez forte et confluente. Ecusson aussi large que long, arrondi à l’apex, finement ponctué et cilié (fig. 547).

Elytres à côtés parallèles ; apex rétréci et arrondi ; calus non saillants ; suture bien rebordée ; disque avec des traces de stries assez visibles, à ponctuation forte, espacée et non cilié ; côtés élytraux à pilosité très fine et courte, peu visible. Epipleures fortement ciliés. Propygidium en partie découvert par les élytres, sans sillon médian, bien ponctué et cilié. Pygidium pas plus long que large, tronqué à l’apex, ponctué, à ciliation espacée. Métasternum peu villeux. Ventrites non bombés, à ciliation longue et espacée.

Protibia fort, peu allongé, tridenté ; la dent basale prononcée et arrondie ; la médiane arrondie, assez proche de l’apicale ; l’apicale courte, peu courbe (fig. 540). Eperon interne du protibia absent. Protarse court ; articles II-IV courts, dilatés, avec une brosse de soies denses en dessous ; article V égal en longueur aux II-IV réunis (fig. 539). Griffes fines, courtes avec la dent interne parallèle et contiguë à l’apicale (fig. 546). Mésotibia fin, allongé, sans carène transverse (fig. 541). Mésotarse court, à peine plus long que le mésotibia, à articles II-IV légèrement dilatés et avec une brosse de soies en dessous (fig. 541). Métafémur assez court, légèrement globuleux (fig. 542). Métatibia petit, fin, s’élargissant progressivement jusqu’à l’apex (fig. 543) ; pas de carène transverse ; éperons terminaux fins, l’interne un peu plus long et plus fort (fig. 544). Métatarse peu allongé à articles fins, le I plus épaissi subégal au II en longueur (fig. 545).

Paramères comprimés latéralement.

Femelle inconnue.


1 espèce

Alaia Petrovitz, 1980 : 631.

Alaia Petrovitz ; Baraud, 1992 : 546.

Alaia Petrovitz ; Kral & Smetana, 2006 : 199.
Alaia Petrovitz ; Lacroix, 2007 : 103.

Espèce type : Alaia sexdentata Petrovitz, 1980.

Discussion. – Petrovitz décrit en 1980 le nouveau genre Alaia avec la nouvelle espèces sexdentata, d’après deux exemplaires mâles récoltés à Ghom (Iran) le 20-VI-1969 par Alai. L’appelation « sexdentata » donnée par Petrovitz comme nom spécifique pour cette espèce se référe aux six denticules présents sur le clypéus, caractérisant bien ce taxon.

Ce genre se distingue par sa massue antennaire de 5 articles ; les articles II-V antennaires très courts et globuleux (fig. 537) ; le clypéus en forme de trapèze avec le bord antérieur et les côtés denticulés (fig. 535) ; l’éperon du protibia absent (fig. 540) ; les griffes incisées à l’apex ; le labre étroit et conique (fig. 534) ; le bord antérieur du pronotum sans ourlet membraneux ; les articles II-IV des protarse et mésotarse dilatés avec une brosse de soies en dessous (fig. 539) ; les tarses courts ; le métatibia non élargi (fig. 543). Genre monospécifique avec une espèce d’Iran.


Alaia sexdentata Petrovitz, 1980 : 631.

Alaia sexdentata Petrovitz ; Kral & Smetana, 2006 : 199.
Alaia sexdentata Petrovitz ; Lacroix, 2007 : 103.

Type au Muséum d’Histoire naturelle, Genève.

Distribution. – IRAN : Ghom (VI-1969, 2 mâles, Alai) ; Varamin, Abardej (25-VII-1985, 1 mâle).