Neogutierrezia

Neogutierrezia

Accueil > Pachydeminae > Genera > néotropical

Description. – Taille de 6 à 9 mm. Corps robuste, élargi, ovalaire (fig. 2321).

Clypéus semi-circulaire ; bord antérieur non denté. Front non séparé du vertex par une carène, mais avec un sillon plus ou moins prononcé. Maxilles réduites, soudées au labre, celui-ci peu important. Dernier article des palpes maxillaires, fort, élargi. Antenne du mâle forte, de 8 à 9 articles avec la massue égale ou plus longue que le funicule. Massue antennaire de 3 articles (fig. 2283).

Pronotum transverse, bien convexe à côtés incurvés en partie antérieure ; angles antérieurs arrondis. Elytres couvrant l’abdomen, élargis, convexes, arrondis avant l’apex, avec des stries plus ou moins marquées, fines. Suture élytrale finement rebordée. Mâle avec les ventrites I à IV notablement raccourcis en leur milieu et l’abdomen concave ; la somme des ventrites I à IV subégale à la largeur du ventrite V.

Protibia court et massif, tridenté ; la dent apicale bien courbée (fig. 2289). Un éperon interne assez long au protibia. Griffes de toutes les pattes simples, sans denticule (fig. 2293). Métafémur normalement allongé. Métatibia assez court, élargi à l’apex, avec deux carènes latérales bien marquées ; éperons terminaux non dilatés, l’interne plus allongé (fig. 2291). Métatarse allongé à article I plus long que le II.

Femelle (araucana seulement connue) : De forme similaire, un peu plus massive. Diffère du mâle par les caractères suivants : antenne courte de 7 articles ; massue antennaire plus courte (fig. 2285) ; palpes labiaux et maxillaires plus courts ; ailes réduites, non fonctionnelles ; pygidium fort, convexe, gibbeux ; abdomen élargi, ventrites I à IV très courts, le V aussi long que les précédents ; griffes des tarses réduites à un seul cil minuscule ; mésotibia court et élargi ; métatibia court, bien élargi à l’apex, à éperons terminaux courts (fig. 2292) ; métatarse court à articles plus élargis.


Neogutierrezia Martínez, 1953 : 3.

Neogutierrezia Martínez ; Martínez, 1973 : 27 (caractères mâle et femelle).

Neogutierrezia Martínez ; Martínez, 1975 : 248.

Neogutierrezia Martínez ; Evans, 2003 : 220.
Neogutierrezia Martínez ; Lacroix, 2007 : 376.

Espèce type : Neogutierrezia mirabilis Martínez.


Discussion. – Le genre Neogutierrezia Martínez se distingue des autres genres néotropicaux par la combinaison des caractère suivants : massue antennaire de 3 articles ; clypéus semi-circulaire à bord antérieur non, denté ; griffes de toutes les pattes simples, non dentées ou incisées ; front non séparé du vertex par une carène ; métafémur non dilaté ; métatibia assez allongé avec deux carènes latérales.

Le genre Neogutierrezia Martínez regroupe deux espèces qui peuvent être distinguées de la façon suivante (mâles) :

Antennes de 8 articles à articles III et IV longs ; la massue pas plus longue que le funicule (fig. 2284) ; clypéus pratiquement imponctué ; protibia avec la dent médiane oblique et la basale très courte (fig. 2290) ; paramères à peine plus longs que larges >  N. araucana

Antennes de 9 articles à articles III et IV courts ; la massue plus longue que le funicule (fig. 2283) ; clypéus entièrement et grossièrement ponctué ; protibia avec la dent médiane droite et la basale forte (fig. 2289) ; paramères bien plus longs que larges >   N. mirabilis

Bord antérieur du clypéus bisinué (fig. 2287) >  mirabilis mirabilis

Bord antérieur du clypéus droit (fig. 2288) >  mirabilis affinis


Neogutierrezia araucana Martínez (551) (figs. 2284-2286, 2290, 2292)

Neogutierrezia araucana Martínez, 1973 : 36.

Neogutierrezia araucana Martínez ; Martínez, 1975 : 248.

Neogutierrezia araucana Martínez ; Evans, 2003 : 220.

Type dans la collection Martínez (holotype, 10 paratypes mâles et 2 paratypes femelles) ; paratypes au MACN.

Distribution. – ARGENTINE : Neuquen (Arroyo Picun Leufu, I-1965, 16 mâles et 2 femelles, Martínez rec., mâles au vol et femelles enterrées exposant l’extrémité de l’abdomen).

Neogutierrezia mirabilis Martínez (552) (figs. 2283, 2287-2289, 2291, 2293, 2320)

Neogutierrezia mirabilis Martínez, 1953 : 3.

Neogutierrezia mirabilis mirabilis Martínez ; Martínez, 1973 : 31.

Neogutierrezia mirabilis mirabilis Martínez ; Martínez, 1975 : 249.

Neogutierrezia miriablis miriablis Martínez ; Evans, 2003 : 220.

Neogutierrezia mirabilis affinis Martínez, 1973 : 35.

Neogutierrezia mirabilis affinis Martínez ; Martínez, 1975 : 248.

Neogutierrezia miriabilis affinis Martínez ; Evans, 2003 : 221.

Types dans la collection Martínez (Holotype et paratype, XI-1946, A. Ibarra Grasso rec.).

Distribution. – ARGENTINE : m. mirabilis : Rio Negro Ouest (holotype et paratype mâles, XI-1946, Coronel Juan J. Gomez, A. Ibarra Grasso rec.).

m. affinis : Rio Negro, côte atlantique (San Antonio Oeste, Playa « Las Grutas », I-1966, 13 mâles, récolte aux lampes, Martínez rec.).

N. mirabilis affinis a été récolté sur le littoral maritime de la province, aux premières heures de la nuit, à quelques mètres de la côte, dans une zone arbustive et à graminées. Malgré d’intenses recherches, la femelle n’a pu être localisée.


2 espèces