biogeographiemadag
Accueil > Melolonthinae > Madagascar > Biogéographie Biogéographie

Par rapport à d'autres familles ou sous-familles de Scarabaeoidea, les Melolonthinae sont bien représentés à Madagascar dans les différentes tribus avec cependant un manque chez les Melolonthini et une spéciation remarquable chez les Enariini, tribu endémique.

 Par rapport aux autres régions, la région malgache est bien diversifiée pour le nombre de tribus présentes : six tribus représentées sur huit.

 La faune des Melolonthinae malgaches présente les particularités suivantes :

 - endémisme de 100 % au niveau des espèces.

 - sur les 49 genres présents dans la région, seuls 3 genres (Eulepida aux Comores, Pegylis ( ?) et Schizonycha) proviennent d'une autre région (afrotropicale) avec seulement une espèce par genre.

 - le plus grand nombre d'espèces se trouve dans la région Est de la Grande Ile (rain forest, pluvisilva ou forêt tropicale humide).

 - 6 tribus (sur 7 au niveau mondial) sont présentes dans la région, ce qui indique bien la diversité de la faune mélolonthienne de l'île.

 - une tribu : Enariini (164 espèces) est endémique à cette région avec des caractères distinctifs remarquables.

 - une spéciation souvent intense au sein des genres.

 Les affinités de cette faune sont :

 - orientales pour les tribus Rhizotrogini et Leucopholini

 - afrotropicales pour les Pegylini, Schizonychini, Diplotaxini

 En ce qui concerne les Rhizotrogini, le genre Hoplochelus ainsi que les différents genres des Mascareignes sont très proches du genre Holotrichia asiatique. Le genre Asaphomorpha paraît dériver du genre Hoplochelus avec une spéciation typiquement occidentale dans la Grande Ile.

 Au sein des Leucopholini, l'affinité orientale est moins évidente. Le genre Proagosternus est très proche du genre Lepidiota asiatique. Les autres genres sont plus malgachisés et atteignent avec le genre Terebrogaster un particularisme insulaire prononcé.

 Les tribus des Pegylini et Schizonychini avec un seul représentant malgache par tribu ne sont pas vraiment représentées dans la région ce qui montre avec évidence l'éloignement de Madagascar bien avant la progression et la spéciation de ces deux tribus au sein du continent africain.

 Les Diplotaxini avec de nombreux représentants dans les régions tropicales du globe sont les représentants les plus primitfs parmi les Melolonthinae et leur expansion s'est produite bien avant la séparation de Madagascar d'avec les autres blocs orientaux et africains. L'affinité paraît être plutôt d'origine africaine mais les genres présents à Madagascar ont bien évolué depuis leur souche originelle.

 La région peut être divisée en trois grands groupes faunistiques : Madagascar, l'archipel des Comores et l'archipel des Mascareignes.

 L'archipel des Mascareignes n'abrite que des Melolonthinae de la tribu des Rhizotrogini et aucun Pachydeminae. Les 4 genres endémiques sont proches du genre Hoplochelus malgache mais proches aussi du genre asiatique Holotrichia. Hoplochelus marginalis s'est récemment implanté à la Réunion et sa progression dans l'île s'est faite rapidement.

 L'archipel des Comores ne comprend que des représentants de la tribu des Enariini (en dehors d'un Eulepida et d'un Schizonycha de captures anciennes et douteuses) provenant de Madagascar, proches du genre Enaria et dont la diversification générique et spécifique a été très rapide sur des îles sans concurrents directs. De ce fait les îles de cet archipel sont plus proches faunisitiquement de Madagascar que les Mascareignes peuvent l'être de la Grande Ile. De même les Comores n'ont aucun lien faunistique avec les Mascareignes.

 Diplotaxini (3 genres et 41 espèces) : Empectoides Dewailly (3 espèces) ; Clypeasta Fairmaire (9 espèces) ; Empecta Erichson (29 espèces).

 Pegylini (1 genre et 1 espèce) : Pegylis Erichson (1 espèce, localisation douteuse).

 Schizonychini (1 genre et 1 espèce) : Schizonycha Dejean (1 espèce, localisation douteuse).

 Rhizotrogini (7 genres et 35 espèces) : Asaphomorpha Brancsik (15 espèces) ; Hoplochelus Blanchard (12 espèces) ; Dinarobina Lacroix (2 espèces) ; Dinamoraza Lacroix (3 espèces) ; Mascarena Arrow (1 espèce) ; Gymnogaster Blanchard (1 espèce) ; Clemora Saylor (1 espèce).

 Leucopholini (7 genres et 17 espèces) : Tricholepis Blanchard (5 espèces) ; Lacroixilepis Keith (2 espèces) ; Proagosternus Blanchard (5 espèces) ; Melolonthoides Dewailly (1 espèce) ; Eulepida Kolbe (1 espèce) ; Kuenckeliana Lacroix (1 espèce) ; Terebrogaster Lacroix (2 espèces).

 Enariini (30 genres et 164 espèces) : Enthora Erichson (8 espèces) ; Encya Dejean (4 espèces) ; Comencya Lacroix (1 espèce) ; Bisencya Lacroix (8 espèces) ; Globencya Lacroix (3 espèces) ; Eutrichesis Waterhouse (3 espèces) ; Anenaria Lacroix (1 espèce) ; Anthrencya Lacroix (4 espèces) ; Pseudencya Lacroix (1 espèce) ; Mucrencya Lacroix (2 espèces) ; Lebbea Lacroix (1 espèce) ; Varencya Lacroix (14 espèces) ; Apicencya Lacroix (9 espèces) ; Semienaria Dewailly (1 espèce) ; Polyenaria Dewailly (1 espèce) ; Ravautiana Lacroix (1 espèce) ; Synenaria Lacroix (1 espèce) ; Pentaphylla Dewailly (1 espèce) ; Djafouna Lacroix (1 espèce) ; Machala Lacroix (1 espèce) ; Enaria Erichson (37 espèces) ; Cherbezatina Lacroix (32 espèces) ; Humblotania Lacroix (1 espèce) ; Mayataia Lacroix (1 espèce) ; Djadjoua Lacroix (2 espèces) ; Joziratia Lacroix (9 espèces) ; Komrina Lacroix (1 espèce) ; Pseudenaria Fairmaire (8 espèces) ; Vadonaria Dewailly (5 espèces) ; Renaudiana Lacroix (2 espèces).


 La tribu Diplotaxini présente des espèces à faible répartition interrégionale : 30 espèces présentes dans une seule région (sur 40) et une seule espèce présente dans 4 régions (Empectoides drouhardi). Par contre les genres sont mieux répartis : sur 3 genres, 2 sont présents dans 4 régions et 1 dans 5 régions (Empecta).


 La tribu Rhizotrogini comporte 32 espèces présentes dans 1 ou 2 régions et 1 espèce dans 3 régions (Asaphomorpha obesa), 1 espèce dans 5 régions (Hoplochelus rhizotrogoides) et 1 espèce dans 6 régions (Hoplochelus marginalis). 5 genres sur 7 sont présents dans une seule région. Le genre Hoplochelus est présent dans 6 régions, le genre Asaphomorpha dans 5 régions.


 La tribu Leucopholini comporte une espèce à vaste répartition : Tricholepis albosquamosa (5 régions). Le genre Tricholepis est présent dans 6 régions avec des espèces à répartition assez vaste : 3 espèces sur 5 présentes dans 3 régions et plus. Par contre le genre Proagosternus, présent dans 5 régions, contient des espèces présentes seulement dans 2 régions. Le genre Terebrogaster a des espèces peu communes (rarement récoltées) mais qui présentent une répartition sans doute assez vaste (au moins 3 régions).


 La tribu Enariini a une forte spéciation régionale avec 47 % des genres présents dans une région et 64 % des espèces. Seulement 3 espèces se retrouvent dans plus de 3 régions : Mucrencya mucronata (6 régions), Apicencya apicalis (5 régions), Enaria melanictera (4 régions).

 Par contre 23 % des genres se retrouvent dans plus de 3 régions (7 genres sur 30).

 Ce sont :

 - présent dans 4 régions : Enthora

 - présents dans 5 régions : Varencya, Cherbezatina

 - présents dans 6 régions : Apicencya, Enaria

 - présent dans 7 régions : Mucrencya


 Le genre Mucrencya, avec seulement 2 espèces, est présent dans 7 régions : M. mucronata dans 6 régions de la Grande Ile et M. inermis aux Comores.

 Le genre Enaria est présent dans 6 régions. Par contre les espèces (35) ont une faible répartition interrégionale.

 - présence dans 1 région : 25 espèces

 - présence dans 2 régions : 6 espèces

 - présence dans 3 régions : 3 espèces

 - présence dans 4 régions : 1 espèce (E. melanictera)

 71 % des espèces sont présentes dans une seule région, ce qui dénote une forte spéciation à faible répartition.

 Le genre Cherbezatina est présent dans 5 régions (absent du Sud). La répartition interrégionale est faible. Sur 31 espèces :

 - 21 espèces sont présentes dans une seule région

 - 9 espèces sont présentes dans 2 régions

 - une seule espèce est présente dans 3 régions (C. rufofulva).

 Le genre Globencya, avec 3 espèces, n'est présent que dans la région Est.

 Le genre Bisencya, avec 8 espèces, n'est présent que dans les régions Est et Centre.



Répartition à l’intérieur des régions malgaches