Morphologie-Pac
Accueil > Pachydeminae > Morphologie

 Réduction des organes buccaux, sauf le labre et les palpes maxillaires. Labre distinct, de forme variable, en croissant, ovalaire ou allongé, de forme conique, quelquefois très petit. Palpes maxillaires souvent allongés. Maxilles sans dent au côté interne.

 Antennes de 8 à 11 articles à massue de 3 à 7 articles, assez souvent longs. Clypéus important ; sillon clypéo-frontal marqué, souvent caréné. Une carène frontale quelquefois. Tête le plus souvent pileuse. Canthus oculaires présents ou non (fréquent chez les espèces malgaches). Yeux forts.

 Corps plus ou moins pileux ou squamuleux, non recouvert d’écailles sur l’avant-corps, celui-ci très souvent plus fortement pileux que les élytres. Elytres plus ou moins déprimés en dessus. Métasternum le plus souvent à forte villosité. Epipleures à nombreux pores sétigères, non bordés d’une membrane. Segments ventraux libres. V ème et VI ème ventrites séparés par une bande membraneuse. Métépisternes étroits, larges chez les Aegosthetini. Epimères métathoraciques petits ou nuls.

 Hanches antérieures sans carène transverse interne. Protibia avec ou sans éperon terminal. Métatibia sans échancrure apicale ou celle-ci occupée par les deux éperons qui sont contigus. Métatibia souvent fort, dilaté, élargi à l’apex. Griffes des tarses le plus souvent égales.

 Paramères symétriques, allongés.

 Dimorphisme sexuel le plus souvent important. Femelles plus massives présentant souvent des caractères liés à la brachyptérie ou à leur comportement terricole.


Pour disposer de plus de renseignements sur la morphologie des Pachydeminae >