Camerounophylla

Camerounophylla

Accueil > Pachydeminae > Genera > afrotropical > groupe IV

 Description. – Taille autour de 11 mm. Corps court, massif. Dessus du corps brun rougeâtre brillant, non pileux (fig. 1228).

 Clypéus en disque légèrement concave, à côtés et bord antérieur relevés, bien arrondis, non anguleux (fig. 1229) ; disque à ponctuation forte, râpeuse. Sillon clypéo-frontal non caréné. Canthus oculaire court. Yeux peu proéminents. Front avec la même ponctuation que celle du clypéus, pileux (fig. 1245). Clypéus et front sur le même plan.

 Labre conique, arrondi à l’apex (fig. 1231). Dernier article des palpes maxillaires assez court, tronqué à l’apex, excavé sur le dessus (fig. 1232). Antennes de 8 articles ; le III un peu plus long que le IV, IV et V égaux. Massue antennaire courte de 3 articles (fig. 1230).

 Pronotum peu transverse, à côtés arrondis en partie postérieure et fortement arqués en partie antérieure, marginés, non crénelés, avec de longs cils ; angles antérieurs saillants ; marge antérieure bien rebordée, non ciliée, avec un ourlet membraneux (fig. 1233). Disque convexe, sans dépression, à ponctuation ronde, enfoncée et non ciliée. Ecusson ponctué et pileux.

 Elytres à côtés arrondis avant l’apex ; suture bien rebordée ; stries élytrales bien marquées ; calus non saillants. Disque non pileux, à ponctuation riduleuse. Côtés élytraux bordés de soies courtes et denses (fig. 1244). Pygidium recouvert d’une longue pilosité. Métasternum à dense villosité. Ventrites abdominaux à longue pilosité. Abdomen plat, non recourbé.

 Protibia fort, tridenté ; dent basale forte ; l’apicale massive et courbe (fig. 1234). Pas d’éperon interne. Protarse fin et court, à articles fins et non dilatés, sans touffes de soies en dessous (fig. 1235). Griffes du protarse égales, courtes, fortement coudées, avec la dent interne parallèle à l’apicale (fig. 1236). Mésotibia fort et allongé (fig. 1238), avec deux éperons apicaux (fig. 1239). Mésotarse allongé avec l’article I pas plus long que le II. Métafémur globuleux et villeux. Métatibia très court, fortement élargi à l’apex, avec une carène transverse entière bordée de longues soies (fig. 1240) ; éperons apicaux subégaux, non dilatés (fig. 1241). Métatarse long, à article I plus court que le II (figs. 1242, 1243). Griffes des méso- et métatarse plus droites et allongées que celles du protarse (fig. 1237).

 Femelle inconnue.

Camerounophylla Lacroix, 2005b : 279.

 Camerounophylla Lacroix ; Lacroix, 2007 : 243.
Espèce type : Camerounophylla bargai Lacroix (monotypie).

1 espèce

 Ce genre est remarquable par le nombre d’articles antennaires, huit, ce qui est tout à fait exceptionnel chez les Pachydeminae (seulement chez certains genres sud-américains : Pseudoliogenys Moser, 1919 et Acylochilus Ohaus, 1909 ; Makoanus Lacroix, 1993, à Madagascar et aussi Kabindeknomiosoma n. gen. pour l’Afrique). C’est aussi la première fois qu’est signalée la présence d’une espèce de Pachydeminae (et appartenant à un genre nouveau) au Cameroun et, ainsi, aussi à l’ouest du continent africain.

Camerounophylla bargai Lacroix, 2005b : 281.

Type au MRAC, Tervuren. Holotype mâle (11 mm) avec les étiquettes suivantes : Coll. Mus. Tervuren, Cameroun : Mt. Balmayo (leg. Barga), VI, 1965, ex coll. Breuning (i) // Camerounophylla bargai n. sp., M. Lacroix det., 2005 (i) // Holotype.

Distribution. – CAMEROUN : M’Balmayo, 50 km au sud de Yaoundé (holotype mâle, VI/1965, Barga rec., coll. MRAC).