Perrindema

Accueil > Pachydeminae > Genera > afrotropical > groupe VIII

4 espèces

Description. – Taille entre 15 et 21 mm. Corps allongé, d’un brun châtaigne virant quelquefois vers le noir. Avant-corps bien pileux.

Clypéus concave, à bords fortement relevés ; bord antérieur peu arrondi, ou assez droit ; angles postérieurs relevés et dentés. Sillon clypéo-frontal marqué, non caréné. Canthus oculaire présent. Yeux forts. Côtés du front marqués. Ponctuation de la tête râpeuse. Clypéus et front non sur le même plan. Une carène frontale. Antennes de 10 articles, article III pas plus long que le IV ; VI et VII courts, le VII souvent prolongé en fine lame. Massue longue de 3 articles. Dernier article des palpes maxillaires allongé, excavé sur le dessus. Palpes labiaux de 3 articles, insérés ventralement. Labre court, arrondi à l’apex.

Pronotum transverse, à marge antérieure finement rebordée, sans ourlet membraneux, ciliée ; bord antérieur bien incurvé intérieurement ; angles antérieurs peu saillants ; côtés non crénelés. Pilosité longue et abondante sur tout le disque. Ecusson bien ponctué et pileux.

Elytres allongés, non élargis avant l’apex ; calus huméraux peu marqués ; suture finement rebordée ; côtes juste indiquées. Pilosité courte et fine sur tout le disque. Métasternum villeux. Ventrites à pilosité longue, peu dense ; article V plus large que les précédents. Abdomen rentré.

Protibia tridenté, dent basale faible, la médiane forte et longue, l’apicale importante, longue, courbée. Eperon interne allongé. Protarse allongé à articles sans touffes de soies en dessous ; article I quelquefois plus élargi, massif. Griffes allongées, avec un petit denticule interne, près de la base. Mésotibia allongé avec une carène transverse. Mésotarse deux fois plus long que le mésotibia. Métafémur allongé. Métatibia allongé, avec une carène transverse médiane ; apex peu dilaté ; éperons terminaux longs, non dilatés, inégaux. Métatarse plus court que le mésotarse.

Paramères fins, allongés, légèrement courbés, arrondis à l’apex.

Femelle inconnue.


 Perrindema Lacroix, 1997b : 52.

 Perrindema Lacroix ; Lacroix, 1999a : 75.

 Perrindema Lacroix ; Lacroix, 2001 : 216.

 Perrindema Lacroix ; Lacroix, 2007 : 332.

Perrindema Lacroix ; Lacroix & Montreuil, 2013 : 356.

   Espèce type : Perrindema ibiense Lacroix.

 Zanitanus Lacroix, 2001 : 214.

 Zanitanus Lacroix ; Lacroix, 2007 : 330.

 Zanitanus Lacroix ; Lacroix & Montreuil, 2013 : 356 (synonymie avec Perrindema).

   Espèce type : Cephaloncheres lindiensis Moser, 1919.


Discussion. – Le genre Perrindema tel qu’il avait été défini fait partie du groupe VIII défini par Lacroix (1999), présentant les caractères suivants : griffes des tarses avec un denticule interne ; pro- et mésotarse non dilatés, sans touffes de soies ventrales ; labre conique, arrondi à l’apex ; article III de l’antenne pas plus long que le IV.

Il se distingue des autres genres du groupe VIII présents en Afrique de l’Est par les griffes du tarse égales (inégales chez Scaphorhina Quedenfeldt, 1884) ; les carènes des méso- et métatibias présentes (absentes chez Dechambrophylla Lacroix, 1999, et Clomecyra Lacroix, 1999) ; le protibia tridenté (bidenté chez Palacephala Lacroix, 1999, et Periclitopa Brenske, 1896) ; l’éperon de protibia présent (absent chez Dechambrophylla) ; le sillon clypéo-frontal non caréné (caréné chez Dechambrophylla) ; le métafémur non dilaté (dilaté chez Clomecyra et Palacephala) ; les éperons apicaux du métatibia subégaux, non dilatés (l’interne dilatés chez Plesiopalacephala Lacroix, 2006). Il se différencie du genre Cephaloncheres (groupe VII), dont l’aspect général est très ressemblant, par les caractères suivants : présence d’une carène frontale ; clypéus et front non sur le même plan ; massue antennaire toujours de 3 articles (quelquefois 4 chez Cephaloncheres) ; article antennaire III pas plus long que le IV ; labre plus conique, moins élargi ; bords du clypéus fortement relevés ; côté du front avec un bourrelet relevé.

Le genre Zanitanus, créé pour le taxon lindiensis Moser, 1919, placé auparavant dans le genre Cephaloncheres Brenske, 1898, se différenciait principalement de Perrindema par les caractères suivants : angles postérieurs du clypéus fortement relevés ; article antennaire VII prolongé en lame ; dent apicale du protibia longue et fortement courbée ; éperons du métatibia inégaux ; article I du protarse élargi et massif. Ces caractères différentiels étaient jugés suffisants à un niveau générique pour répartir les taxons lindiensis et ibiense au sein de deux genres différents.  

L’étude de nouveaux matériels amène à décrire en 2013 (Lacroix & Montreuil) deux nouvelles espèces qui font le lien entre Perrindema et Zanitanus ce qui ne permet pas de maintenir la distinction de deux genres par manque de caractères différentiels probants. Le genre Zanitanus Lacroix, 2001, a donc été mis en synonymie avec le genre Perrindema Lacroix, 1997.

Le genre Perrindema Lacroix comprend désormais quatre espèces : P. lindiensis (Moser, 1919) de Tanzanie, P. ibiense Lacroix, 1997, P. quiterajoensis Lacroix & Montreuil, 2013 et P. pembaensis Lacroix & Montreuil, 2013, du Mozambique.

Répartition géographique. – Le genre Perrindema présente une répartition assez restreinte, qui s’étend sur les régions côtières du sud de la Tanzanie et de l’extrême nord du Mozambique, de 06°00’S à 12°20’S, à des altitudes peu élevées.

Biologie. – Les récoltes peu fréquentes des espèces appartenant au genre Perrindema apportent peu de renseignements en ce qui concerne leur biologie. P. quiterajoensis a été récolté le matin volant dans les herbes hautes. P. lindiensis et P. pembaensis ont des vols crépusculaires et ont été récoltés autour des lumières. Les femelles ne sont pas connues et, comme chez de nombreux Pachydeminae africains, ne volent sans doute pas et se tiennent certainement à l’entrée de la loge nymphale pour émettre les phéromones qui vont attirer les mâles. L’attitude passive des femelles induit une dissémination faible des individus, favorisant une spéciation par diversification allopatrique.


Clé de détermination des espèces du genre Perrindema

1.-  Pilosité du pronotum courte, dense et dressée ; côtés du front avec un fort bourrelet saillant ; lamelles de la massue à faces étroites ; côtes élytrales bien visibles ; article I du métatarse élargi ; Tanzanie   lindiensis

—   Pilosité du pronotum longue, peu dense, couchée ; côtés du front avec un bourrelet bien moins marqué ; lamelles de la massue à faces larges ; côtes élytrales très peu marquées ; article I du métatarse fin ; Mozambique   2

2.-  Dent apicale du protibia assez courte, épaisse et peu courbe ; clypéus allongé   ibiense

—   Dent apicale du protibia longue et bien courbée ; clypéus court   3

3.-  Côtés du clypéus arrondis, formant un angle arrondi avec le bord antérieur ; carène frontale marquée seulement en son milieu ; face avant du clypéus étroite ; article antennaire VII sans apophyse ; dernier article des palpes maxillaire fin et peu allongé ; métatibia fin   quiterajoensis

—  Côtés du clypéus droits, formant un angle droit avec le bord antérieur ; carène frontale fortement relevée sur toute sa longueur ; face avant du clypéus haute ; article antennaire VII avec une légère apophyse ; dernier article des palpes maxillaire allongé, élargi avant l’apex, celui-ci affiné ; métatibia élargi  pembaensis


ibiense, holotype, MNHN

lindiensis, lectotype, MNHU

lindiensis, MNHU

quiterajoensis, holotype, MNHN

pembaensis, forme noire, MNHN

pembaensis, holotype, MNHN

Perrindema ibiense Lacroix (174)

 Perrindema ibiense Lacroix, 1997b : 52.

 Perrindema ibiense Lacroix ; Lacroix, 2001 : 216.

 Perrindema ibiense Lacroix ; Lacroix, 2007 : 332.

 Perrindema ibiense Lacroix ; Lacroix & montreuil, 2013 : 356.

Description (mâle). – Taille : 17 mm. Corps allongé d’un brun châtaigne uni.

Clypéus allongé à disque fortement concave, côtés longs, droits mais divergeant l’un l’autre, bord antérieur droit. Face avant du clypéus légèrement concave, étroite. Sillon clypéo-frontal légèrement relevé. Côtés du front avec un léger bourrelet. Carène frontale relevée sur toute sa longueur. Funicule à articles VI-VII courts, égaux, sans apophyse. Massue antennaire de 3 articles égaux, bien plus longue que le funicule. Lamelles de la massue à faces larges. Labre court, étroit, à apex arrondi. Dernier article des palpes maxillaire fin et allongé.

Pilosité du pronotum longue, peu dense, couchée. Côtes élytrales très peu marquées.

Protibia à dent apicale forte et  peu courbe ; la basale assez courte et épaissie. Article I du protarse fin et allongé. Griffes du protarse courtes, peu courbées. Métatibia allongé, peu élargi avant l’apex. Article I du métatarse fin.

 Type au MNHN, Paris. Holotype mâle (17 mm) avec les étiquettes suivantes : 15.XI.1995 (m) (blanche) // Mission Auracea, N. Mozambique, I. Ibo, H. Perrin rec. (i) (bleue claire) [12°20’S, 40°36’E] // Holotype (i) (rouge) // Perrindema ibiensis n.sp., M. Lacroix det. 1997 (m) (blanche) // Perrindema ibiense Lacroix, 1997 (i) (blanche) (MNHN). Edéage disséqué et collé sur paillette.

 Distribution. – MOZAMBIQUE : Ile Ibo (Exemplaire capturé par Hélène Perrin du MNHN Paris, lors de la mission Auracea, dans l’île Ibo au nord du Mozambique (12°20’S et 40°36’E), à 200 km de la frontière avec la Tanzanie.

Perrindema lindiensis (Moser) (175)

Cephaloncheres lindiensis Moser, 1919 : 356 (D-Ost Afrika : Lindi).

Zanitanus lindiensis (Moser) ; Lacroix, 2001 : 215 (désignation du lectotype).

Zanitanus lindiensis (Moser) ; Lacroix, 2007 : 331.

Perrindema lindiensis (Moser) ; Lacroix & Montreuil, 2013 : 356 (nouvelle combinaison).

Description (mâle). – Taille : 18 à 21 mm. Corps allongé, brun châtaigne, les élytres virant vers le noir chez certains individus.

Clypéus allongé à disque fortement concave, côtés longs, droits et parallèles, bord antérieur légèrement arrondi. Face avant du clypéus convexe, en forme de v large. Sillon clypéo-frontal marqué mais fin. Côtés du front avec un fort bourrelet saillant. Carène frontale bien relevée en son milieu. Funicule à articles VI-VII courts, égaux, le VII avec une légère apophyse. Massue antennaire de 3 articles égaux, plus longue que le funicule. Lamelles de la massue à faces étroites. Labre court, à apex largement arrondi. Dernier article des palpes maxillaire fin et allongé.

Pilosité du pronotum courte, dense et dressée. Côtes élytrales légèrement saillantes, bien visibles.

Protibia à dent apicale longue, fine et courbe ; la basale faible. Article I du protarse court et dilaté. Griffes du protarse allongées, peu courbées. Métatibia assez fin, allongé. Article I du métatarse élargi.

Type au MNHU, Berlin. Lectotype mâle (21 mm) avec les étiquettes suivantes : D. Ost Afrika, Lindi … III … 03 (i) // Cephaloncheres lindiensis Mos. Type (m) // Type (rouge) (i) // Lectotype (rouge) (i) // Zanitanus lindiensis (Moser), M. Lacroix det. 2001 (m) // Perrindema lindiensis (Moser), nouvelle synonymie, M. Lacroix det., 2013 (i) (MNHU). Edéage disséqué et collé sur paillette.

Distribution. –TANZANIE : Lindi [10°00’S, 39°21’E] (III-1903, 5 mâles, MNHU ; Dr. Brehme, 1 mâle, MNHU). – Environs de Dar es Salam [06°50’S, 39°20’E] (1 mâle, MNHU). – Mhonda, alt. 567 m, au nord de Morogoro [06°07’S, 37°34’E] (Stichel T., 1 mâle, MNHU). – Deutsch-Ost-Afrika (1 mâle, MNHU). Nombre d’exemplaires examinés : 9 mâles.

Perrindema quiterajoensis Lacroix & Montreuil (176)

Perrindema quiterajoensis Lacroix & Montreuil, 2013 : 359.

Description (mâle). – Taille : 15 mm. Corps peu allongé, d’un brun plus clair que chez les autres espèces.

Clypéus court à disque concave, côtés courts, arrondis et bord antérieur arrondi. Face avant du clypéus concave, étroite. Sillon clypéo-frontal légèrement relevé. Côtés du front avec un léger bourrelet. Carène frontale peu relevée en son milieu. Funicule à articles VI-VII courts, égaux, sans apophyse. Massue antennaire de 3 articles égaux, bien plus longue que le funicule. Lamelles de la massue à faces larges. Labre court, étroit, à apex arrondi. Dernier article des palpes maxillaire fin et peu allongé.

Pilosité du pronotum longue, peu dense, couchée. Côtes élytrales très peu marquées.

Protibia à dent apicale allongée, fine, assez courbe ; la basale faible. Article I du protarse fin et allongé. Griffes du protarse fines, peu courbées. Métatibia fin, allongé. Article I du métatarse fin.

Remarque. – L’exemplaire unique récolté a été pris en milieu de matinée, volant dans les herbes hautes.

Type au MNHN, Paris. Holotype mâle (15 mm) avec les étiquettes suivantes : Mozambique, Cabo Delgado, Quiterajo XI-2009 (i) (blanche) [11°45’S, 40°26’E] // Perrindema quiterajoensis n. sp., M. Lacroix det., 2013, Holotype (i) (blanche) // Holotype (i) (rouge) (MMNH). Edéage disséqué et collé sur paillette.

Distribution. – MOZAMBIQUE : Cabo Delgado, Quiterajo (1 ex.).

Perrindema pembaensis Lacroix & Montreuil (177)

Perrindema pembaensis Lacroix & Montreuil, 2013 : 359.

Description (mâle). – Taille : 17 à 21 mm. Corps allongé, d’un brun châtaigne avec les élytres virant quelquefois vers le noir.

Clypéus court à disque concave, côtés courts, droits et bord antérieur sinué. Face avant du clypéus bien concave, haute. Sillon clypéo-frontal légèrement relevé. Côtés du front relevés. Carène frontale fortement relevée sur toute sa longueur, atteignant les côtés du front. Funicule à article VI court, le VII court mais plus allongé que VI et avec une légère apophyse. Massue antennaire de 3 articles égaux, plus longue que le funicule. Lamelles de la massue à faces larges. Labre court, étroit, à apex arrondi. Dernier article des palpes maxillaire allongé, élargi avant l’apex, celui-ci affiné.

Pilosité du pronotum longue, peu dense, couchée. Côtes élytrales très peu marquées.

Protibia à dent apicale bien courbée, forte ; la basale forte. Article I du protarse court et dilaté. Griffes du protarse assez fortes et courtes. Métatibia élargi. Article I du métatarse fin.

Remarque. – Les exemplaires de la série type ont été récoltés en milieu de nuit, volant autour des lumières.

Type au MNHN, Paris. Holotype mâle (19 mm) avec les étiquettes suivantes : Mozambique, Cabo Delgado, Pemba, 02-XII-2009 (m) (blanche) [11°20’S, 39°30’E] // Perrindema pembaensis n. sp., M. Lacroix det., 2013, Holotype (i) (blanche) // Holotype (i) (rouge) (MMNH). Edéage disséqué et collé sur paillette. Paratypes, 11 mâles, mêmes données (MNHN).

Distribution. – MOZAMBIQUE : Cabo Delgado, Pemba (12 exemplaires).

Historique

Moser (1919) décrit le nouveau taxon Cephaloncheres lindiensis.

Lacroix (1997) crée le genre Perrindema pour accommoder le nouveau taxon P. ibiense Lacroix, 1997, décrit d’après un exemplaire mâle récolté par Hélène Perrin (MNHN) au Mozambique.

Lacroix (2001) crée le genre Zanitanus pour recueillir le taxon Cephaloncheres lindiensis Moser, 1919. En effet, les différences morphologiques avec l’espèce type du genre Cephaloncheres Brenske, 1898, Cephaloncheres ugogoensis Brenske, 1898, ne permettaient pas de maintenir le taxon de Moser au sein de ce genre. Dans ce même travail, les genres Zanitanus et Perrindema sont comparés et illustrés.

Dans le Catalogue des Pachydeminae du Monde, Lacroix (2007) répertorie et illustre ces deux genres.

 En 2013, Lacroix & Montreuil révisent le genre Perrindema Lacroix. La synonymie entre Perrindema Lacroix, 1997, et Zanitanus Lacroix, 2001, est proposée. Une nouvelle combinaison est établie pour Cephaloncheres lindiensis Moser, 1919. Deux nouvelles espèces sont décrites du Mozambique : Perrindema quiterajoensis n. sp. et P. pembaensis n. sp. Un historique du genre est donné ainsi qu’une clé de détermination. La position systématique de ce genre au sein des Pachydemini Burmeister, 1855, est discutée. La conservation de l’utilisation du nom Pachydeminae au détriment de Tanyproctinae Erichson, 1847, est argumentée. Le matériel étudié dans cette étude provient, d’une part, de l’expédition effectuée à la fin de l’année 2009 au Mozambique, dans le cadre du programme « La Planète revisitée », organisé conjointement par le MNHN, l’Instituto de Investigaçáo Agrária de Moçambique et Pro-Natura International, et d’autre part, des collections préservées dans différentes institutions (MNHN, MNHU).